Medecines Naturelles

Medecines Douces

MEDECINES NATURELLES > ACUPUNCTURE (page 1/3)
Médecines naturelles, douces et traditionnelles


Introduction
LES DIFFERENTES MEDECINES
Acupuncture
Aromathérapie
Chiropratique
Chromothérapie
Les elixirs floraux de Bach
Homéopathie
Hypnose et sophrologie
Massage thérapeutique
Méditation
Musicothérapie
Naturopathie
Oligothérapie
Ostéopathie
Phytothérapie
Réflexologie
Techniques de respiration
DOSSIERS
Les allergies saisonnières
Le stress
Halte aux régimes
Les vitamines
Le yoga
Le sommeil
Tout savoir sur le rhume
Manger équilibré



ACUPUNCTURE
Médecines naturelles, douces et traditionnelles

Nous savons tous que l'acupuncture est pratiquée en Chine depuis des milliers d'années et qu'elle est l'une des médecines traditionnelles chinoises qui a le plus séduit les peuples occidentaux et qu'ils ont le plus développé par la suite chez eux. Mais qu'est-ce que l'acupuncture et comment la pratique-t-on ? À l'aide de fines aiguilles que l'on dispose sur le corps du patient en des points d'énergie vitale, on stimule ces points d'énergie, lesquels ont tendances à s'endormir au fil du temps, et on libère ainsi la circulation des fluides énergétiques. Celui qui pratique ce type d'intervention est un acupuncteur et son objectif est, d'une part, de soigner ou d'alléger certaines affectations physiques chez un patient et, d'autre part, d'agir dans une mesure préventive en gardant actifs les centres d'énergie de son patient.

Et comment l'acupuncture s'est-elle rendue jusqu'à nous ? Vers la fin du XVIIe siècle, la Chine a enfin ouvert ses frontières au reste du monde pour des raisons commerciales. C'est alors que certains des éléments de sa culture se sont répandus dans nos pratiques occidentales et que nous les avons intégrées peu à peu dans notre quotidien. L'acupuncture a été l'un de ces éléments. Aujourd'hui, on l'enseigne dans certaines facultés de médecine. Même la médecine moderne en reconnaît certains résultats et leurs bienfaits. Un fait à noter est que de plus en plus de médecins l'intègrent à leur formation de base, soucieux de rassurer leurs patients quant à leur ouverture face aux médecines alternatives et parce qu'ils croient également en sa capacité préventive.

Points d'acupuncture et méridiens Comme dans la plupart des philosophies orientales, la base sur laquelle repose la pratique de l'acupuncture est le rééquilibre entre le Yin et le Yang. Le Yin et le Yang sont partout complémentaires, dans la nature aussi bien que dans chaque être vivant. L'acupuncteur veille donc à ce que cet équilibre atteigne en quelque sorte un état de perfection pour qu'aucune maladie ou indisposition ne puisse avoir de poigne sur un individu. L'énergie qui circule dans le corps humain et dans l'univers de manière plus globale, s'appelle le Chi ou Qi. Le praticien en réactivant cette énergie lui permet de circuler par le biais des vaisseaux sanguins, tout en suivant des méridiens reliant différents organes vitaux. On compte parmi les organes vitaux du corps humain : le cœur, le foie, les intestins, les poumons, la rate, les reins, la vésicule biliaire, la vessie, etc. Quatorze méridiens sont importants en acupuncture dont douze selon la dynamique de complémentarité Yin et Yang, les deux autres étant des vaisseaux médians. Ces méridiens sont des sortes d'autoroutes qu'emprunte l'énergie et tout au long de ces chemins se situent autour de cinq cent points de stimulation que l'acupuncteur se doit de remettre en fonction selon les maux du patient.. Chacun de ces points renvoie à l'un des organes vitaux et c'est en les stimulant de façon adéquate qu'ils redistribuent le flux énergétique correctement.

À partir de quelle technique parvient-on à stimuler ces points ? Avec l'implantation superficielle d'aiguilles sur ces endroits stratégiques que l'on appelle également points réflexes. Une fois l'aiguille fixée sur le centre d'énergie, le praticien peut procéder soit en faisant exécuter à l'aiguille de légères rotations, soit en lui transmettant de douces vibrations ou encore soit en y faisant courir un courant électrique à peine perceptible. Certaines méthodes dites Yin, donc plus douces, préconisaient le maintient des aiguilles sur les points réflexes pendant de longues minutes. Certaines autres méthodes dites Yang, donc plus brutales, consistent à créer un effet immédiatement en choquant le point réflexe et en l'obligeant à réagir de suite. Qu'importe la méthode, il semble que dès que l'aiguille entre en contact avec le centre d'énergie, elle en dégage le flux d'énergie dans les secondes qui suivent.



1 - 2 - 3
Acupuncture 2/3 >>>


MEDECINE NATURELLE > ACUPUNCTURE (page 1/3)

Les médecines naturelles - Copyright Medecines-Naturelles.com / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Vaincre stress / Santé & Beauté / Aphrodisiaques naturels / Japon / Luminothérapie