ACCUEIL > MANGER EQUILIBRE
Médecines naturelles, douces et traditionnelles


Introduction
LES DIFFERENTES MEDECINES
Acupuncture
Aromathérapie
Chiropratique
Chromothérapie
Les elixirs floraux de Bach
Homéopathie
Hypnose et sophrologie
Massage thérapeutique
Méditation
Musicothérapie
Naturopathie
Oligothérapie
Ostéopathie
Phytothérapie
Réflexologie
Techniques de respiration
DOSSIERS
Les allergies saisonnières
Le stress
Halte aux régimes
Les vitamines
Le yoga
Le sommeil
Tout savoir sur le rhume
Manger équilibré



DOSSIER : MANGER EQUILIBRE
Médecines naturelles, douces et traditionnelles

Le corps humain, pour bien fonctionner, a besoin d’un certain nombre d’éléments nutritifs essentiels. Certains d’entre eux sont fabriqués par l’organisme mais plusieurs se trouvent dans les aliments que nous consommons. Cela dit, tout ce que nous mangeons n’est pas forcément en accord avec nos besoins alimentaires réels.

Dans les siècles précédents, l’être humain a bien souvent manqué de nourriture à cause de la pauvreté. Les sociétés modernes et l’industrialisation ont en quelque sorte facilité un accès à la nourriture pour tous mais la façon dont on traite les aliments pour les rendre plus attrayants, plus savoureux, plus durables, les prive d’une bonne partie de leurs qualités nutritives. Nos modes de cuisson, nos méthodes d’apprêt jouent également un rôle important dans la perte de valeur nutritive des aliments actuels. De plus, la popularité des surgelés auprès des gens pressés ou plus simplement paresseux, n’aide en rien la cause d’une alimentation saine. Songeons seulement aux nombreux pesticides utilisés dans les cultures et par les agriculteurs ainsi qu’à toutes les denrées génétiquement modifiées et l’idée d’une alimentation saine peut nous sembler soudain presque impossible à réaliser.

Bien manger c’est d’abord éviter les déséquilibres alimentaires. La surconsommation d’hydrates de carbone raffinés, de sel, de thé, de café, d’alcool, de graisses saturées, etc., est en grande partie responsable d’un nombre croissant de maladies graves, notamment les problèmes cardio-vasculaires, diabète, obésité, etc. Il faut pouvoir rééquilibrer les doses d’apport nutritif dans l’organisme. Il convient alors d’ingurgiter moins de graisses saturées et plus d’acides gras essentiels, moins de sel et davantage de minéraux variés, moins de sucre et de farine blanche que l’on peut remplacer par des fibres. Dans le but de stopper le plus possible l’ingestion de substances chimiques qui entrent dans la composition des produits manufacturés, il faut éliminer tous les surgelés et les aliments usinés pour ne consommer que des produits frais.

Mais comment bien se nourrir dans ces conditions ? En effectuant d’abord une recherche personnelle sur les besoins nutritionnels essentiels propres à chacun. Chaque individu métabolise différemment les aliments. Le type de digestion varie d’une personne à une autre et les besoins de chacun diffèrent en fonction de l’âge, du poids, de l’état de santé et de la dépense en calories du sujet. L’organisme d’une personne très active physiquement nécessitera beaucoup plus d’hydrates de carbone et de calories que celui d’un individu sédentaire. De même les enfants et les femmes enceintes absorberont une plus grande quantité de produits laitiers pour combler la demande en calcium à ce moment précis de leur vie.

On trouve beaucoup de nutriments essentiels dans les produits biologiques. Ils sont donc à favoriser sur tout autre aliment de confection de masse. Les hydrates de carbone par exemple, se consommeront à travers les fruits, les légumes, les céréales complètes, les pâtes et les graines germées. Pour les sources en protéines, il faudra lorgner du côté des poissons gras, des viandes maigres comme le poulet, du fromage blanc, du tofu, du yaourt, du lait écrémé, des oeufs et des noix. Enfin pour les graisses, il est préférable de donner priorité aux huiles d’olive, de sésame et de tournesol.

Les vitamines, les minéraux et les suppléments alimentaires peuvent compléter judicieusement une alimentation saine. Toutefois, l’avis d’un diététiste ou d’un médecin sera toujours important. Comme pour le reste de l’alimentation, chaque individu ne souffre pas des même carences, Il faut donc s’assurer de prendre les bonnes doses d’éléments appropriés afin de ne pas causer un nouveau déséquilibre en essayant de remédier à un autre. L’idéal est encore de consulter un expert ou de simplement se donner la peine de chercher une documentation pertinente soit en bibliothèque, en librairie ou sur le net.



SITES A VISITER :

Passeport Santé : Description médicale du rhume, symptômes, personnes à risque, facteurs de risque, prévention, traitements médicaux, traitements non conventionnels...

Centre canadien d'hygiène et de sécurité au travail : Qu'est-ce que le rhume, quels sont ses symptômes,...

Rhume et sinusite : Tout sur le rhume et la sinusite : traitement, prévention avec Doctissimo.



ACCUEIL > TOUT SAVOIR SUR LE RHUME

Les médecines naturelles - Copyright Medecines-Naturelles.com / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Durillon plantaire / Aliments / Stress