ACCUEIL > LE STRESS
Médecines naturelles, douces et traditionnelles


Introduction
LES DIFFERENTES MEDECINES
Acupuncture
Aromathérapie
Chiropratique
Chromothérapie
Les elixirs floraux de Bach
Homéopathie
Hypnose et sophrologie
Massage thérapeutique
Méditation
Musicothérapie
Naturopathie
Oligothérapie
Ostéopathie
Phytothérapie
Réflexologie
Techniques de respiration
DOSSIERS
Les allergies saisonnières
Le stress
Halte aux régimes
Les vitamines
Le yoga
Le sommeil
Tout savoir sur le thume
Manger équilibré



DOSSIER : LE STRESS
Médecines naturelles, douces et traditionnelles

S’il est un sujet qui a fait couler, et fait encore couler beaucoup d’encre depuis dix ans, c’est bien le stress, ou plutôt l’excès de stress. "Le stress, c'est la vie", comme le dit le Dr Bensabat dans l'ouvrage portant ce titre. En effet, le stress fait partie intégrante de notre vie, comme réaction d’adaptation de notre organisme aux contraintes extérieures et à un environnement changeant.

La pensée commune veut que le stress soit apparu dans les années 80, des changements trop brusques de nos modes de vie. Depuis, le stress est devenu l’ennemi n°1. Le terme lui-même, devenu un usuel du langage médical et populaire, est indéfectiblement lié à une connotation péjorative. Dès lors, on attribut au stress la lourde responsabilité de grand nombre de maux tant physiques, physiologiques que sociaux. On ira même jusqu’à parler du « mal du siècle ».

Et pourtant, le stress existe depuis la nuit des temps. Et tout ce que nous savons aujourd’hui sur le sujet, nous le devons à un physiologiste canadien, Hans Selye, qui le premier a, dans les années 30, décrit le phénomène. Soumis à une agression brusque (froid, bruit, choc émotionnel, exigences de la vie professionnelle ou tout situation perçue comme désagréable ou nuisible) venant troubler notre équilibre physique ou psychologique, l’organisme met en place des mécanismes adaptatifs dépendant d’hormones. Sécrétées en abondance, elles génèrent une cascade de réactions physiques : accélération du rythme cardiaque, pâleur, sudation, nausées,… dont l’intensité sera d’autant plus sévère que la peur ou l’émotion du sujet seront importantes. L’ensemble de ces signes constitue ce que l’on appelle le « syndrome général d’adaptation » ou stress, un mot ambigu puisqu’il désigne à la fois la cause de l’agression et son effet mais en aucune cas mauvais. Sans le stress la vie ne serait pas et être stressé ne signifie pas seulement être ‘nocivement’ stressé.

Le stress, maladie du siècle Toutefois, force est de constater que le stress n’est pas devenu sans raison au centre des préoccupations. Médecins, instances, centres d’études, etc. s’accordent pour considérer aujourd’hui le stress comme un phénomène préoccupant, notamment en raison de la pression constante qui pèse sur nos épaules, que ce soit dans le travail ou la vie personnelle. Nous n’avons pas le droit à l’échec. Pour cela, nous transgressons chaque jour nos limites sans accorder le moindre temps d’adaptation. Très rapidement, la pression peut atteindre une telle intensité et récurrence que du simple stress ponctuel, nous passons au stress chronique, subi et entraînant maladie ou accident. Dans ce dernier cas, il est important de savoir déterminer les causes du problème, d’en évaluer l’importance. Cette réflexion doit nous amener à réagir, c’est-à-dire calmer le jeu.

Si le stress est souvent dû à un excès de stimulation (bruit, conflits, pression professionnelle, changements brutaux…), le manque (solitude, absence de motivation, …) en est également une cause.

Mais, quelque soit la cause du stress, ses manifestations générales restent identiques : fatigue, anxiété, irritabilité, nervosité, troubles du sommeil, difficulté à se concentrer et résoudre des problèmes simples, maux de têtes, contractures musculaires, manifestations psychosomatiques, diminution de la résistance aux infections, etc., etc. La liste des symptômes est très longue et varie d’un individu à l’autre.

Véritables signaux d’alerte, ils ne doivent en aucun cas être pris à la légère. Dès l’apparition des premiers symptômes, une prise de conscience s’impose. Pris à temps, vous éviterez l’installation de l’état de stress ainsi que de tous les problèmes en découlant, dont notamment les infections à répétition et la dépression.

Le stress semble une véritable fatalité, impossible à surmonter. Pourtant, il est tout à fait possible de le gérer et d’en faire un véritable atout. Simple question de temps, d’organisation. Apprenez à organiser votre détente. Relaxez-vous, faites-vous plaisir, apprenez à dire ‘non’, laissez-vous masser pas votre ami(e) ou un professionnel, déstressez physiquement et intégrez une activité physique dans votre vie de tous les jours. Vous pouvez également abuser des bienfaits des plantes (aromathérapie, phytothérapie, huiles essentielles, tisanes, …).

N’oubliez pas que le stress peut être bon, stimulant (l’eustress) ou mauvais (celui qui épuise notre résistance). L’idéal n’est qu’une question de dosage. Alors, laissez parler votre corps, écoutez le et ensemble, vous pourrez dompter ce mal-être.



SITES A VISITER :

Stop au stress ! : Pressions au travail, tensions au foyer. le stress est partout ! Comment le surmonter ? Quelles techniques de relaxation privilégier ? Un dossier signé Doctissimo.fr

Le stress et la fatigue : Un dossier santé de France Pratique

Pour mieux vivre avec son stress : Connaître el stress et apprendre à mieux le gérer.



ACCUEIL > LE STRESS

Les médecines naturelles - Copyright Medecines-Naturelles.com / Reproduction interdite sous peine de poursuites judiciaires.
En partenariat avec Durillon plantaire / Aliments / Stress